Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Sur le front politique

Le 29 juin 2021, l’ACOPAV a écrit à Wandrille Jumeaux et à Alex Laurent, collaborateurs du Sénat, afin qu’ils sollicitent les sénateurs avec lesquels ils travaillent pour poser une Question au gouvernement. Cette question porterait sur l’instauration systématique d’analyses toxicologiques en cas de suicides et actes violents contre les personnes (dont homicides et actes de barbarie) ainsi que sur la création d’une base de données anonymisées accessible au public reprenant ces informations.
La même demande, soutenue par le professeur québécois Joël Monzée, a été transmise à deux parlementaires, Sandrine Mörch et Gaël Le Bohec.
Notre but ? Établir de façon incontestable la fréquence de la présence de psychotropes – particulièrement les antidépresseurs ISRS – dans ces actes.
N’hésitez pas à écrire aux parlementaires qui vous représentent pour soutenir cette demande.

Publié par adminacopav

Le bureau de l’ACOPAV,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :