Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

À propos

ACOPAV

Association pour le COntrôle des Psychotropes et l’Aide aux Victimes

Qui sommes nous?

L’ACOPAV rassemble des victimes des psychotropes, en particulier des antidépresseurs ISRS et IRSNa, des familles de victimes, des médecins et professionnels de santé, des psychologues, des chercheurs, des universitaires et des journalistes. Elle est totalement indépendante de l’industrie pharmaceutique et ne reçoit aucun financement autre que les cotisations de ses membres. Apolitique, elle vise à promouvoir une meilleure connaissance des psychotropes, notamment une meilleure appréhension de leurs risques et une vision réaliste de leurs bénéfices. Elle a également pour but de permettre aux victimes et familles de victimes de se rassembler afin de se soutenir mutuellement et de mener ensemble des actions, notamment judiciaires.

Nos actions

1/ Auprès des autorités et institutions

  • Pouvoir obtenir sur demande un dosage des psychotropes en cas d’actes violents, de suicides, homicides et barbaries et obtenir la création d’une base de données (anonymisées) publique reprenant de façon claire ces informations
  • Si ces dosages sont pratiqués et maintenus sous le secret de l’instruction, obtenir la levée de ce secret à notre demande pour la réalisation de nos études épidémiologiques
  • Obtenir l’accès aux données brutes pour les essais cliniques publiés et non publiés
  • Mettre en place une étude prospective à l’échelle européenne
  • Redéfinir les conditions de leur maintien sur le marché et l’éventualité de déremboursement et de retrait

2/ Auprès des médecins et professionnels de santé

  • Assurer une formation indépendante des médecins et les mettre en garde contre le risque médical et juridique de ces prescriptions
  • Recueillir et diffuser l’information sur les effets indésirables individuels et collectifs des psychotropes, en particulier les antidépresseurs et anxiolytiques
  • Entretenir une base de données bibliographiques sur les psychotropes et la mettre à disposition des chercheurs
  • Limiter l’extension des indications abusives et/ou contestables des psychotropes.
  • Promouvoir les multiples thérapies non pharmacologiques ayant fait la preuve de leur efficacité dans les diagnostics de dépression “vraie” ou “supposée”
  • Demander l’accès aux données et l’assistance de praticiens, établissements hospitaliers et administrations pour des études rétrospectives

3/ Auprès des victimes et/ou de leurs proches

  • Proposer une assistance aux proches des victimes de violences, homicides, suicides et barbaries
  • Proposer une assistance aux victimes d’autres effets indésirables des psychotropes
  • Faire action de pharmacovigilance par un recueil et classement des risques avérés et potentiels
  • Faciliter les démarches administratives et juridiques des victimes et des proches
  • L’Association pourra se constituer partie civile mais également engager toute action judiciaire, pour défendre ses intérêts ainsi que ceux de ses adhérents.
  • Ester en justice, toutes procédures confondues, y compris l’action de groupe

Notre statut

l’ACOPAV est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Mots clés

SSRI, ISRS, SNRI, IRSN, antidépresseur, psychotrope, antipsychotique, serotonin, effet indésirable, iatrogène, PSSD, dépression, PTSD, ADHD, TADH, anxiété, OCD, TOC, schizophrène, bipolaire, chemical imbalance, déséquilibre chimique

Nous contacter

ACOPAV
France